The Walled Garden

La redécouverte sous un roncier d’un cognassier antique et de cerisiers en fin de vie nous a donné l’idée de replanter un walled garden, un verger dans ses murs sur la terrasse la plus haute.

C’est chose faite et nous comptons ajouter des noyers et des noisetiers l’an prochain.

 

Advertisements

Parabole du rosier stérile

Une femme avait un rosier planté dans sa roseraie. elle vint y voir ses roses et n’en trouva pas. Elle se dit alors: “Voilà trois mois que je viens chercher des roses sur ce rosier, et je n’en trouve pas. (Entre nous, vu l’état du rosier, elle pouvait toujours rêver )

p1020295

Coupons-le ; pourquoi donc occupe-t-il la terre pour rien ? Mais réfléchissant encore elle se dit : laisse-le cette année encore, le temps de creuser tout autour et de mettre du fumier et d’ôter le bois mort. Peut-être donnera-t-il des roses à l’avenir. Sinon, certes, je le couperai. »

p1020296

Suite au prochain printemps …

Une pièce du puzzle archéologique

Sur le plan de 1776, à l’emplacement actuel de la salle à la grande verrière  il y avait une salle voûtée.  Elle servait de lieu de basse justice à l’abbé du Mont-Saint-Michel en sa baronnie de l’Oiselière.

Sur le mur nord, il y a en effet la trace d’un grand arc mais difficile de se faire une idée de l’architecture de la ou des voûtes .

Depuis le canapé, nous regardons depuis plusieurs mois , au pied de la cheminée, une pierre qui a été trouvée là lors de la construction de  pièce et dont nous ne comprenons pas l’utilisation.

console

Lors d’une visite au Mont-Saint-Michel, cette pierre taillée a trouvé son sens et confirmé l’existence en ce lieu d’une salle voûtée gothique réalisée au XIIIe siècle.

la-chapelle-saint-etienne

Dans la chapelle Saint Etienne de l’abbaye du Mont Saint Michel dont les voûtes datent du XIIIe siècle, les croisées d’ogive ne reposent pas sur des piliers mais sur des consoles !

console-chapelle-saint-etienne

Eureka! Retournons la pierre de la verrière…

console 2.jpg

Et la console d’une voûte sur croisée d’ogive  se révèle 🙂

 

 

 

 

Les symboles au jardin

 

Dans la tradition chrétienne, c’est au jardin d’Éden que le premier homme est crée.

Les moines ont développé dans les jardins des monastères, une riche symbolique autour de la vie et la création.

Nos jardins ont été réalisés en reprenant cette tradition.

Ainsi, devant l’entrée du manoir quatre buis ronds sont disposés en carré cosmique supposé éloigner les serpents et le diable.

les-quatres-buis-protecteurs

En avançant entre les rangées de roses rouges image du purgatoire,on se rapproche de la croisée des chemins et de ses rosiers blancs symbolisant le paradis. Les quatre allées d’une roseraie peuvent aussi représenter les quatre fleuves de l’Eden qui prennent leur source au puits central, la source de vie.

Au niveau du jardin suspendu, un labyrinthe miniature symbolise le palais de Dédale, ou encore le déroulement sinueux de la vie.

labyrinthe